Comment mieux se respecter ? (Partie 1)

Plaidoyer pour le respect à tous les étages

.

Vous rappelez-vous d’une fois où vous vous êtes senti honoré ? Et qui était l’heureux(se) révérencieux(se) qui vous a offert cet honneur qui vous était dû ? Vous vous souvenez alors de ses mots et de ses gestes, de son attitude à votre égard.

Si ces expériences de l’honneur et de l’admiration sont assez rares au quotidien et si mémorables, elles font néanmoins partie des multiples formes que peut prendre le respect. Le respect touche toutes les sphères de la personne que ce soit dans sa sphère personnelle ou bien dans les sphères sociales, familiales et professionnelles.

Savoir se respecter au quotidien c’est la base de relations saines et équilibrées. C’est aussi ce qui permet de maintenir la dignité de chacun. Lorsque le respect fait défaut, on peut vite glisser vers de la maltraitance voire de la violence. Lorsque le respect n’est pas, il reste l’ignorance, l’indifférence, le mépris.





Confusions

Certains ont tendance à confondre respecter et apprécier. Cela peut se remarquer lorsqu’on entend parfois dire : « cet homme-là je l’estime beaucoup, aussi je le respecte ». Ou bien même aussi certains croient que le respect est destiné à ceux qu’ils aiment et non aux autres. C’est ce qui peut se comprendre dans des phrases comme « Elle, je la respecte parce que je l’aime ». D’autres pensent aussi que respecter c’est se rabaisser.

Or, le respect de soi et d’autrui ce n’est pas cela et ces confusions sont bien dommageables dans les relations.


Le respect c’est plutôt cela : 

Dans les relations humaines, il y a cette idée forte de considération dans le respect c’est-à-dire prêter attention au sujet respecté et le signifier. En d’autres mots, c’est une attention portée par une marque à une présence, la nôtre ou celle ds autres.

Il y a aussi le respect des règles établies en les appliquant, des valeurs que l’on croise en n’y dérogeant pas, des traditions en les suivant. Et puis d’autres signes simples et efficaces du respect sont la politesse du simple bonjour à la révérence qui honore, de la prévenance à l’admiration.


Lorsque la limte du défaut de respect est franchie

En prêtant attention à notre état intérieur, persiste ce sentiment qu’il y a quelque chose qui nous semble injuste, ou celui d’avoir été ignoré, tous propices à augmenter les tensions et les attitudes défensives dans les relations. Et ça fait mal.

A l’inverse lorsque le respect est là, pas de tensions, on peut baisser la garde et sortir de la défensive et avancer dignement.

Entre l’un et l’autre la limite est parfois mince et fluctuante.

.

Que l’on soit d’un côté ou de l’autre de cette ligne, ou bien que l’on ne sache pas trop parfois où on se situe par rapport au respect dans certaines situations, il est toujours bon de revenir aux notions pour se situer avant de répondre à cette question de « comment mieux se respecter ? »

J’ai abordé ici les notions de base pour savoir de quoi on parle. Dans mon deuxième article à venir sur ce thème, j’aborderai plus particulièrement la question des marques de respect au quotidien dans des situations concrètes.