La pleine conscience et la méditation de pleine conscience

Questions et réponses (lect. 3 mn)

.

LA PLEINE CONSCIENCE

.

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

La pleine conscience (mindfulness en anglais) est un état de conscience alerte de ce qu’il se passe au moment présent. C’est être présent à soi et à ce qui est.

Et cette présence s’observe à travers les sensations éprouvées dans le corps avec nos cinq sens, les émotions ressenties, les pensées qui se succèdent. Nous pouvons faire l’expérience de cet état dans diverses activités de notre vie quotidienne de manière informelle. Comme par exemple, lorsqu’on déguste un plat, lorsqu’on se promène dans un environnement qui met nos sens en éveil, lorsqu’on contemple un tableau ou écoute une musique. L’expérience de la pleine conscience par la méditation est, quant à elle, une pratique formelle.

.

La pleine conscience dans les accompagnements individuels

.

C’est une prise de contact douce et sécure de notre réalité quelle qu’elle soit (agréable, désagréable, confortable, inconfortable, difficile, douloureuse, aisée…). C’est une de mes approches privilégiées dans mes entretiens individuels en cabinet.

Etre accompagné pour observer son état intérieur (émotionnel, discours intérieur, sensations) peut permettre de :

– reprendre contact avec ses ressources internes

– apporter une réponse adaptée à une situation plutôt que de réagir

– retrouver le calme intérieur nécessaire à la réflexion

– trouver un espace où il est possible de faire des choix

Et ainsi prendre des décisions qui nous correspondent mieux.

.

.

LA MEDITATION DE PLEINE CONSCIENCE

.

Qu’est-ce que la méditation de pleine conscience ?

C’est le fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans jugement, sur l’expérience qui se déploie instant après instant.

C’est une pratique formelle de la pleine conscience. C’est un entrainement de l’esprit et du corps. Autrement dit, c’est une pratique spirituelle laïque, un art de vivre pour certains, inspirée par les spiritualités bouddhistes (dont on retrouve les traces avec la position en lotus pour la dignité, l’objet qui sonne le début et la fin du temps de pratique, bol chant ou cloche).

Les objets de l’attention au présent pendant la méditation peuvent être :

La respiration

Les sons 

Les sensations corporelles (tensions, détente, douleurs physiques, ….)

Les pensées ou les affects qui se succèdent (douleurs émotionnelles, sérénité, ruminations….).

Quand pour les adultes, ces définitions sont claires, pour les enfants, on donne l’image d’un petit explorateur avec sa loupe pour expliquer la pratique. 

.

Pourquoi parle-t-on aussi parfois de pratique de l’attention ?

C’est une façon plus explicite de parler de la méditation de pleine conscience. Et ce, en évitant tous les clichés issus de la désinformation autour du mot « méditation ». Car il existe diverses méditations.

Pourquoi rechercher cet état de pleine conscience ?

Au préalable, méditer doit être une démarche désirée et non imposée.

Concernant l’apprentissage de la pratique, un point de vigilance est à poser sur tout ce qui est « prêt à consommer » (méditations en ligne trouvées en un clic avec un but recherché). C’est une pratique qui s’accompagne par des personnes qualifiées et expérimentées, un apprentissage qui se fait de façon orale, étape par étape. Voilà ce que je peux dire avec pour support, mes 10 ans d’expérience de la méditation. 

Dans nos vies actuelles, les multiples stimulations extérieures répétées (smartphones, tâches multiples, zapping sur les réseaux sociaux, sources d’informations diverses et abondantes….) nous éloignent de nos besoins, fragmentent notre mémoire, altèrent notre capacité de concentration.

Si ça résonne aujourd’hui comme un effet de mode, c’est plutôt qu’il est aujourd’hui nécessaire de prendre soin de son esprit en reconnaissant tous les états par lesquels nous passons et chaque fois que nous sommes happés par des sources de stimulations extérieures qui peuvent nous détourner de nos ressentis, alors que c’est à partir de nos ressentis, nos pensées, et nos émotions qu’ils est possible d’agir en fonction de ce qui est bon pour nous.

La méditation de pleine conscience est aussi une voie royale d’accès à la saveur d’un évènement important de sa vie sans avoir l’impression de passer à côté.

.

.

RESSOURCES BIBLIOGRAPHIQUES ET NUMERIQUES

.

Initiation: « Méditer jour après jour » – Christophe André, Ed : l’iconoclaste, 2011.

Programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience – MBSR : « Au cœur de la tourmente, la pleine conscience » – Jon Kabat-Zinn, Ed : j’ai lu, 2012. 

Guide pour méditer avec les enfants : « Happy méditation » – Valérie Marchand, Ed : Marabout, 2018.

Site de référence : www.association-mindfulness.org

Vidéo documentaire : ” 36,9° – Méditation de pleine conscience, plus qu’une mode ? “, 2016.

‘]

** Article écrit par Sylvie Calmels le 14 juin 2021