Evocation d’un concept

Parmi ceux qui donnent des couleurs à la vie (lecture 3 mn)

.

POUR RECONNAITRE – POUR REFLECHIR

Bonne nouvelle ! En ces temps plutôt sombres, ternes, il existe toujours ce quelque chose qui donne des couleurs à nos vies, lorsqu’il surgit de nulle part, lorsqu’on le reconnait. Oui, “ce” quelque chose qui est aussi un concept en philosophie et que cet article propose de reconnaitre. Ce quelque chose est difficilement définissable en tant que tel, tellement il est multiple, tellement il a de nuances dans ses couleurs. En le définissant, le risque est de trop le normaliser, voir de lui enlever sa merveilleuse complexité.

Et même si le dictionnaire manque de mots pour en distinguer ses nuances, on peut toutefois en reconnaitre ses effets dans nos vies. En voici quelques-uns.

.

Du point de vue de ses effets

.

Il apporte joie et légèreté au quotidien.
Il peut surprendre comme un coup de foudre ou bien s’installer progressivement, tout doucement.

C’est lui qui fait vibrer le cœur de ceux qui le croisent.
C’est lui qui peut se cacher derrière de grands actes de courage.

Ceux qui en parlent le mieux sont les poètes et les chanteurs car ils prennent en compte sa dimension transcendante. Oui, il donne envie de chanter.
Ceux qui le reconnaissent le mieux sont ceux qui osent s’ouvrir à la vraie rencontre, sans artifices, et en pleine conscience. Oui, il se ressent au présent.

Lorsqu’on se laisse imprégner par ses effets, on retrouve un regard nouveau comme celui que porte un enfant lorsqu’il découvre quelque chose de ses yeux pétillants.
Lorsqu’il est confondu avec l’attachement, il peut engendrer blessures et jalousies ; lorsqu’il traverse le temps entre deux personnes, c’est la confiance qui le suit.

C’est en sa présence, que les relations entre les personnes deviennent plus simples, et les rencontres, une évidence.
C’est à lui qu’on prête des « supers pouvoirs » alors qu’au quotidien, il ne suffit pas à lui seul pour entretenir une relation durable.

.

L’avez-vous reconnu ?

.

Je viens ici, d’utiliser un petit texte inducteur de réflexion. Avec le désir de préserver ce concept de la banalisation, de la simplification, de l’instrumentalisation. Ce concept est celui de l’amour.

L’idée ici est plutôt de l’interroger. En commençant par voir ce qu’il représente pour soi avant de partager sa vision avec d’autres, et envisager la place qu’il occupe aujourd’hui dans les vies de chacun.

Et je termine par quelques propositions pour justement envisager.

L’amour en questions

Comment êtes-vous quand vous êtes amoureux / amoureuse ?

Que faites-vous pour exprimer votre amour pour quelqu’un ?

Comment savez-vous que vous avez été aimé ?

C’est quoi l’amour pour vous ? 

L’amour en affirmations

* Il est masculin au singulier et féminin au pluriel.

** On peut partager des visions différentes de l’amour et s’aimer quand même.

*** La pandémie n’empêche pas les gens de s’aimer.

****Article écrit par Sylvie Calmels le 30 avril 2021 – Images Pixabay

.

Dans ma pratique professionnelle, j’interviens de plusieurs manières pour interroger ce thème. Il y a les ateliers philosophie ainsi que les accompagnements individuels et en couple. 

Dans les ateliers philosophie, il s’agit de discuter ensemble les différents aspects de ce concept (généralité et universalité) pour ensuite en faire quelque chose pour soi.

Dans les entretiens individuels, la relation à l’amour est interrogée dans les choix amoureux, dans les douleurs de la séparation….( en savoir plus sur les entretiens de conseil conjugal ). Dans les entretiens de couples, parler d’amour est nécessaire pour mieux comprendre la vision de chacun et ainsi mieux la respecter ** notamment lors de l’accompagnement des futurs mariés.

.